Uni-Vert Sport Nicolas Vandenelsken Sport Santé Planète Ecolosport

Cet hiver, l’association GreeNicoTour a changé de nom. Place désormais à Uni-Vert Sport ! Toujours dirigée par Nicolas Vandenelsken, l’association a pris un nouveau départ dans la continuité du travail de sensibilisation mené en 2021. Explications.

Rassurez-vous, le GreeNicoTour existe toujours ! Aujourd’hui, il s’agit simplement d’un des nombreux projets de l’association, nouvellement appelée Uni-Vert Sport. « L’idée était de moins personnifier l’association, expliquer qu’il n’y avait pas que Nicolas Vandenelsken. GreeNicoTour était très axé autour de mon prénom », nous explique Nicolas, son fondateur. Toujours basée dans les Hauts-de-France, l’association – partenaire d’Ecolosport – veut « fédérer un maximum de personnes » autour de ses projets de sensibilisation au sport-planète et au sport-santé. Le nom Uni-Vert Sport en découle donc naturellement.

« Si GreeNicoTour a été le projet de lancement de l’association, ce n’en est aujourd’hui qu’un parmi d’autres : sensibilisation dans les écoles, sensibilisation sur les événements sportifs, éco-aventures… » poursuit-il. Si Nicolas a bien conscience d’être la tête de proue de son association « parce que je fais des défis un peu bêtes (rires) », il souhaite néanmoins s’entourer d’autres éco-aventuriers.

Uni-Vert Sport Nicolas Vandenelsken Sport Santé Planète Ecolosport

Des projets toujours aussi fous en 2022

Le 3 septembre prochain, Nicolas Vandenelsken s’élancera dans un nouveau tour de France en courant, jusqu’au 11 décembre. L’objectif est fou : faire 100 marathons en 100 jours pour le climat, sans pause. Ce nouvel exploit sportif pourrait d’ailleurs bien entrer dans le Guinness Book des records. Si son premier tour était axé sur les déchets, il souhaite élargir pour cette 2ème édition le spectre autour du climat.

Le parcours de ce deuxième acte sera différent et réservera quelques surprises dont l’éco-aventurier n’a rien dévoilé. « Le parcours sera un peu symbolique, il enverra un message fort mais que je ne veux pas donner tout de suite. Les 80 premières étapes formeront un symbole. Pour les 20 dernières, nous allons mettre au défi les écoles où nous passerons de créer les 20 plus belles étapes pour finir le tour. » Dans tous les cas, la volonté est la même qu’en 2021 : être accompagné tout au long de ce relais XXL.

Sensibiliser et donner des solutions

D’autres éco-aventures, menées par d’autres personnes, pourraient aussi voir le jour dans les mois qui viennent. En attendant, Uni-Vert Sport se concentre sur des actions de sensibilisation dans le nord de la France. Un tour des Hauts-de-France « Sport-Planète-Santé » est organisé depuis le début de l’année : une fois par mois, l’association s’arrête dans une grande ville de la région : « Il y aura des ramassages de déchets, des ateliers Fresque du Climat Quiz, des vélos-smoothies avec des fruits destinés à être jetés, la promotion d’acteurs locaux… On ne veut pas juste parler du climat, on veut donner des solutions locales » argumente Nicolas.

Uni-Vert Sport Nicolas Vandenelsken Sport Santé Planète Ecolosport

A Maubeuge, les participants ont collecté de nombreux déchets.

L’association intervient également de plus en plus dans les écoles, avec pour but de créer des liens intergénérationnels. Les jeunes sont en effet invités à venir avec leur famille, lors des tours de France par exemple. L’objectif ? Mobiliser l’ensemble de la population. « Lorsqu’on créé un événement autour des enjeux environnementaux, 75% des gens qui vont venir sont déjà convaincus. Intervenir dans les écoles est important : les enfants vont pousser leurs parents à les accompagner sur ces événements » avance, très justement, l’éco-aventurier. L’association a aussi vocation à participer à des événements sportifs existants pour mener ses actions de sensibilisation auprès de populations non-convaincues ou non-initiées. Logique respectée.

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Près de 10 années dans le monde du sport amateur et professionnel me permettent de bien connaitre l'environnement des organisations sportives, ses parties prenantes. Je suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.