Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quelles mesures de sobriété énergétique pour le sport ?

mesures plan sobriété énergétique gouvernement ecologie ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

La France s’est tenue de baisser de 10% sa consommation énergétique d’ici 2024 et l’État, les entreprises, les collectivités et les citoyens ont leur part d’efforts à faire. Le secteur sportif et ses acteurs également. Détails des premières mesures.

Conjointement à l’annonce de la tenue des Jeux asiatiques d’hiver 2029 en plein désert d’Arabie Saoudite et des critiques sur l’organisation de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, le gouvernement français emmène le sport et ses acteurs sur le chemin de la sobriété énergétique, dont le travail avait été relayé sur Ecolosport il y a quelques semaines. Les premières mesures ont donc été annoncées, le reste suivra le 13 octobre prochain.

Des mesures communes à tous les secteurs 

  • Une baisse de la consommation d’énergie dans tous les bâtiments : Une consigne de température est donnée pour les locaux recevant du public. Lorsqu’ils sont occupés, ils ne devront être chauffés à plus de 19°C et climatisé à moins de 26°C. Aussi, il convient d’arrêter, lorsque cela est possible, la ventilation des bâtiments inoccupés (soirs, weekends, périodes de fermeture). Structurellement, une incitation à l’isolation et à la maintenance des équipements est faite afin d’éviter les perditions d’énergie.
  • Une mobilité plus sobre avec le déploiement de forfaits mobilités durables pour les entreprises afin de favoriser le covoiturage, l’utilisation des vélos ou des transports en commun.

De manière plus spécifique, les principaux acteurs du monde du sport se sont mis d’accord sur des mesures d’économies d’énergie à la fois efficaces et acceptables.

Des premières mesures spécifiques au secteur sportif

  • Représentant 18% de la consommation d’énergie du sport, la Ligue de football professionnel, la Ligue nationale de rugby, des clubs professionnels et des diffuseurs TV s’engagent à réduire de près de 50% le temps d’éclairage avant et après les matchs pour les compétitions se déroulant en journée et de plus de 30% pour les matchs en soirée. Les stades ne pourront être entièrement éclairés au maximum 2h avant le début d’un évènement.
  • Le chauffage représentant près de la moitié (43%) de la consommation énergétique du secteur sportif, l’Association nationale des élus du sport recommande aux collectivités d’abaisser de 2°C dans les gymnases et le mettre en hors-gel en cas de tension sur le réseau (signal rouge écowatt).
  • Aussi, une piscine peut représenter environ 10% de la consommation énergétique totale d’une commune, il s’agit donc de réduire d’au moins 1°C la température de l’eau dans tous les bassins du territoire, qu’ils soient privés ou publics. Pour cela, Le programme CEE Actee+ propose un sous-programme d’accompagnement nommé « Act’eau », qui propose un accompagnement financier aux collectivités afin de rénover leurs piscines pour tendre vers un système moins énergivore.

Si vous souhaitez retrouver l’ensemble des mesures de sobriété énergétique par secteur, voici le dossier de presse du gouvernement français.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.