Média positif et engagé pour un sport durable

La FFR se veut plus éco-responsable et signe la Charte des 15 engagements

FFR Charte des 15 engagements éco-responsables rugby écologie Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

À l’occasion du Tournoi des Six Nations, la Fédération Française de Rugby a signé la Charte des 15 engagements éco-responsables du Ministère des Sports et a commencé à déployer sa nouvelle stratégie RSE sur les matchs du XV de France.

Samedi dernier, sur le terrain, le XV de France a encore brillé face au Pays de Galles. Dans les coulisses, à quelques minutes du coup d’envoi de cette rencontre, Alexandre Martinez, le Président par intérim de la Fédération Française de Rugby (FFR) a engagé l’organisation qu’il dirige dans une démarche éco-responsable en signant la Charte des 15 engagements éco-responsables des organisateurs sportifs, aux côtés de la Ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques Amélie Oudea-Castera. La FFR rejoint ainsi d’autres fédérations signataires depuis le lancement de la 2ème version, il y a plus d’un an : tennis, football, voile, golf, sport adapté, judo, randonnée et bien d’autres… À leur différence, les événements liés à cette signature sont plus importants, puisque sont compris les matchs des équipes de France masculine, féminine, U20 et les compétitions du Sevens (rugby à 7) organisés par la fédération.

Ecolosport a ainsi pu assister à cette heureuse signature, effectuée au Stade de France, et aussi prendre connaissance des premiers engagements concrets pris par le nouveau service RSE fédéral, mené par Alixia Gaidoz.

Mobilité, gaspillage alimentaire, inclusion : la FFR s’active

Les réceptions au Stade de France de l’Ecosse en février dernier, puis du Pays de Galles le week-end dernier, ont permis à la FFR de déployer ses premières idées pour rendre ces événements moins impactants. Ainsi, un parking vélo éphémère a été installé aux abords du stade, avec Cyclope, pour faciliter et sécuriser la venue des spectateurs en deux-roues. Ce dispositif a été mené de concert avec les collectivités publiques, et a pu fonctionner grâce à son accès cyclable assez facilitant. Toujours sur la thématique mobilité, il est à souligner que l’équipe de France s’est rendue à Londres en train et non en avion, durant le Tournoi.

Dans une logique de réduction des déchets et d’un meilleur tri, un travail a été fait dans les antres du stade pour mieux orienter les déchets. Les bouteilles d’eau pour le staff de l’organisation et les bénévoles ont été supprimées. Les accréditations ont aussi été « déplastifiées », seul le papier – plus épais qu’à l’accoutumée – était distribué aux accrédité(e)s, également invité(e)s à revenir avec leur tour de cou, pour éviter d’en produire davantage. La FFR a, enfin, travaillé avec les Banques Alimentaires qui, en fin de matchs, ont pu récupérer les denrées non-consommées pour les redistribuer aux personnes en situation de précarité, une action importante dans la lutte contre le gaspillage.

En outre, un dispositif d’audio-description a été déployé sur les deux matchs des Six Nations et le sera sur l’ensembles des rencontres du XV de France masculin et sur le HSBC France Sevens. 5 personnes en situation de handicap ont également été intégrées parmi les bénévoles.

Une Fédération qui veut être plus éco-responsable au quotidien

D’une manière plus générale, la FFR s’est engagée à la réduction de l’éclairage sur les matchs internationaux. Un engagement dépendant des infrastructures dans lesquelles ses équipes évoluent. Ainsi, sur ces deux matchs du XV de France, le Stade de France a laissé ses éclairages allumés, en plein après-midi, très ensoleillé sur l’un d’eux. La Fédération s’est aussi engagée à récupérer les eaux usées pour l’arrosage des terrains du Centre National du Rugby à Marcoussis et à arrêter l’utilisation des produits phytosanitaires sur les espaces verts.

Enfin, pour inciter les clubs amateurs à se lancer dans une démarche semblable, l’attribution du label « Club engagé » récompense les clubs qui mettent en place des actions sociales, sociétales et environnementales innovantes.

© Photo à la Une : Ecolosport

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.