Paris Sport Zero Plastique Ecolosport

L’Agence Parisienne du Climat et la Ville de Paris lancent le projet « Sport Zéro Plastique ». L’objectif : mobiliser les clubs et organisations du sport amateur parisien dans la lutte contre les déchets plastiques.

Le sport parisien se mobilise ! L’Agence Parisienne du Climat et la Ville de Paris lancent le projet Sport Zéro Plastique, en partenariat avec l’ADEME Ile-de-France, la MAIF et le soutien de nombreux acteurs du milieu sportif et associatif, pour concilier sport et zéro plastique.

Sport Zéro Plastique propose de mettre en place des actions concrètes pour la
suppression du plastique à usage unique. Le projet s’articule autour de plusieurs actions. Parmi elles, nous retrouvons la mise en place d’un défi entre des clubs sportifs parisiens utilisant les établissements sportifs Jules Ladoumègue (Paris 19e) et Georges Carpentier (Paris 13e) et d’outils concrets sur ces établissements pour éviter le plastique ; ou encore l’accompagnement d’un organisateur de championnat amateur pour l’aider à élaborer un plan de sortie du plastique à usage unique qui aura valeur de démonstrateur.

“Cette mesure du zéro plastique à usage unique fait partie des ambitions du programme d’héritage Transformations olympiques de la Ville de Paris”, a réagit Pierre Rabadan, adjoint aux sports de la Ville de Paris. Il poursuit : “Au-delà de l’utilisation des bouteilles en plastique, il y a toute une culture sportive à faire évoluer, des changements de comportements à accompagner. Le projet Sport Zéro Plastique va dans ce sens puisqu’il doit donner les moyens de créer des modèles et de les dupliquer à grande échelle.”

Pierre Rabadan Ecolosport

Pierre Rabadan, adjoint aux Sports de la Ville de Paris – © Joséphine Brueder/Ville de Paris

10 clubs parisiens déjà engagés

10 clubs de la ville de Paris ont répondu favorablement à l’initiative, plus de 30 000 personnes sont ainsi concernées. Ces clubs vont bénéficier d’un accompagnement qui comprend la proposition d’actions ambitieuses, reproductibles et pérennisables, des conseils pour structurer leur démarche, et la mise en visibilité de leur projet et de leur organisation.

Parmi les structures qui s’engagent dans cette démarche, nous retrouvons le Stade Français, l’UNSS, le Paris 13 tennis de table, l’USOMC ou le Paris Université Club. “Le PUC est un club amateur de Paris historiquement tourné vers la compétition, a réagit le club omnisports. Quoi de mieux qu’un défi zéro-plastique pour pousser tous ces compétiteurs à se dépasser, non plus pour le sport, mais pour la grande cause qu’est l’écologie ?”

Sport Zero Plastique Paris Ecolosport

La sensibilisation au coeur de Sport Zéro Plastique

Avec 40 millions de pratiquant(e)s, 16 millions de licencié(e)s et 2,5 millions de manifestations sportives organisées chaque année, le milieu sportif français est très dynamique. Or, une manifestation de 5 000 personnes peut générer jusqu’à 2,5 tonnes de déchets, consommer 1 000 kWh d’énergie et 500 kg de papier, pesant sur l’environnement et les ressources naturelles.

Pour réduire l’impact de ces événements sur la planète, Sport Zéro Plastique entend aussi sensibiliser et partager les bonnes pratiques aux sportifs et acteurs du sport parisien, c’est-à-dire les 63 clubs usagers des centres Ladoumègue et Carpentier ; les directeurs et directrices des 500 établissements sportifs parisiens, les responsables des 3 000 clubs sportifs de la capitale, et bien sûr les adhérent(e)s et sportif(ve)s de l’ensemble du territoire.

Le projet porté par l’Agence Parisienne du Climat est soutenu par une quinzaine d’associations et de nombreuses autres structures parmi lesquelles on retrouve l’ADEME, MAIF, Surfrider Foundation, la Recyclerie Sportive, l’ANESTAPS, la Fédération Française de Tennis, SV Planète, Une Bouteille à la Mer ou le Comité Olympique et Sportif de Paris.

Photo à la une : © : Sophie Robichon/Ville de Paris

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueActualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *