Picture Location Vetements Ecolosport

Vous êtes-vous déjà demandé quelle part de votre dressing n’était jamais utilisée ? Qui n’a jamais acheté un vêtement qu’il n’a jamais ou que très peu porté ? En matière de mode, les habitudes des fabricants comme des consommateurs continuent d’avoir un impact considérable sur la planète. Alors que produire mieux est devenu vital pour l’environnement, de plus en plus de marques donnent l’exemple, tandis que d’autres testent de nouvelles solutions. C’est le cas de Picture qui propose désormais de louer ses vêtements.

Nous savions Picture déjà très engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. La nature est le terrain de jeu de ceux qui utilisent leurs vêtements, et il est important pour la marque de lui rendre ce qu’elle leur offre. Alors, lorsqu’il s’agit d’imaginer des solutions destinées à limiter l’impact de la production et de l’utilisation de vêtements sur notre planète, elle sait faire preuve d’initiative. Picture a lancé cette semaine, en France uniquement pour le moment, un service de location de vêtements. Nous vous expliquons pourquoi la marque a pris cette décision, comment le service fonctionne et quel impact il peut avoir sur l’environnement.

Le constat

Pour prendre la mesure du problème, intéressons-nous d’abord aux habitudes de consommation et de tri de vêtements des consommateurs au travers de quelques chiffres. Chaque année, un Français achète en moyenne 9,2 kg de textiles et chaussures par an. Dans le même temps, il n’en trie que 3,2 kilos, ce qui est très peu. Depuis 2020, nous achetons deux fois plus de vêtements et les portons deux fois moins longtemps. Mécaniquement donc, ces vêtements continuent d’être produits en masse par les fabricants, pour s’entasser toujours plus dans nos placards. Or, continuer à produire tel que nous le faisons aujourd’hui n’est plus soutenable pour notre planète. Chaque année, la mode émettrait 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre, soit environ 2% des émissions globales.

Picture souhaite donc amortir le choc et s’est ainsi tourné vers la solution de la location pour tenter de réduire encore son empreinte carbone. C’est tout autant dans une optique de contribuer à respecter les Accords de Paris que la marque multiplie les initiatives, quand l’on sait que la production vestimentaire doit être divisée par 3 avant 2050 pour cela.

Comment est-ce que le service fonctionne ?

La location porte sur les vestes et pantalons techniques de ski/snowboard. Il suffit pour l’utilisateur de choisir les vêtements à louer pour au minimum 2 jours, et ceux-ci seront livrés à domicile gratuitement. Après utilisation, l’usager renvoie les articles grâce à l’emballage REPACK qui aura été reçu et à une étiquette de retour. Il n’est pas nécessaire d’avoir nettoyé les pièces avant de les renvoyer car Picture se chargera de trier, réparer et nettoyer les vêtements restitués. Ceux-ci seront ensuite remis en ligne pour être de nouveau loués. Lorsque les vêtements ne sont plus en état d’être loués, ils sont upcyclés, donnés ou recyclés.

A l’avenir, si les vêtements loués sont adoptés par l’utilisateur, il pourra activer une option d’achat pour les conserver. Ce service n’est néanmoins pas disponible dans l’immédiat.

Picture Location Vetements Ecolosport
La location porte sur les vestes et pantalons techniques de ski/snowboard.

Quel impact pour la planète ?

De manière générale, l’économie circulaire est un véritable levier de développement durable, et ce dans tous les domaines (mode, électroménager, hi-tech, etc…). Donner plusieurs vies à un objet est devenu nécessaire afin de limiter la production de biens et le volume de déchets. L’idée de la location garantit donc qu’un vêtement pourra être porté jusqu’à l’usure complète, retardant donc la production d’un nouvel article.

Picture se veut totalement transparent sur le sujet, ne sachant pas à date quel impact ce service de location pourrait avoir sur l’environnement. Les variables sont nombreuses, et la première d’entre elles réside dans l’adhésion des français à ce mode de consommation qui change leurs habitudes. La marque explique qu’en théorie, là où 5 personnes équivalent à 5 vestes produites aujourd’hui, le service de location permettra de ne produire qu’une veste pour ces 5 mêmes personnes si celles-ci font appel à la location. Le bénéfice serait donc réel, bien qu’à pondérer avec l’impact du transport des vêtements lors de la location (un aller au moment de la commande et un retour lors de la restitution).

Il faudra attendre quelques temps avant de faire le bilan, mais la marque se veut optimiste et revendique cette volonté de tester des choses pour limiter son impact. Et ça, on ne peut pas lui reprocher. Reste à nous, consommateurs, de nous associer à ces initiatives vertueuses.


Les chiffres mentionnés dans l’article sont issus d’une infographie disponible ici, proposée par l’Ademe en collaboration avec « Qu’est-ce qu’on fait ?! ».

Passionné par la course à pied et le trail, intéressé par le sport en général, la cause environnementale est une de mes préoccupations majeures. M'engager comme rédacteur au sein de Ecolosport, c'est donc concilier un des mes principaux centre d'intérêt et mon engagement pour notre planète et notre avenir.

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport