Média positif et engagé pour un sport durable

Un parcours dans les Alpes pour le Projet Azur 2022

Solene Chevreuil Projet Azur Alpes Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Créé par Anaëlle Marot, le Projet Azur, collectif d’écoaventurières, va de nouveau prendre place cette année, à travers 3 aventures. L’une d’elles, portée par Solène Chevreuil, empruntera la route des Grandes Alpes entre Annecy et Menton. Près de deux mois d’expédition pour sensibiliser à l’importance du cycle de l’eau sur nos vies.

Les effets du réchauffement climatique sur l’accès à l’eau se font de plus en plus ressentir. Alors que l’Angleterre pourrait faire face à une pénurie de cette ressource à l’horizon 2045, la récente canicule vécue en France a accentué les tensions sur les nappes phréatiques. La préfecture des Alpes-Maritimes avait même placé deux tiers de ses communes en alerte sécheresse dès la fin de l’hiver en raison d’un climat particulièrement sec. Dans ce contexte, l’éco-aventurière Solène Chevreuil, membre du collectif Projet Azur soutenu par Sport Planète et la MAIF, se lancera dès le 7 juillet dans un périple de 700 kilomètres à pied et à vélo entre Annecy et Menton. L’itinéraire n’est pas anodin : elle traversera les massifs alpins, suivant le parcours d’une goutte d’eau des sommets montagneux jusqu’aux fleuves.

Des ateliers scientifiques pour intéresser et sensibiliser

En marge de sa performance sportive, Solène animera des ateliers de sciences participatives pour alerter les citoyens sur la protection du vivant. Deux animations centrées sur l’importance de la qualité de l’air et de la qualité de l’eau dans nos vies seront proposées aux curieux. L’écoaventurière mesurera la qualité de l’air entre Annecy et Menton à l’aide d’un capteur fourni par AtmoSud, l’observatoire de la qualité de l’air de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Sur les réseaux sociaux, les scientifiques d’AtmoSud se rendront disponibles pour répondre aux questions des internautes à ce sujet.

Autre atelier scientifique ludique : l’analyse de l’environnement et le prélèvement d’organismes Macro-Inverterbrés aux abords des cours d’eau, conformément au protocole OMIR (Observation des Macro-Inverterbrés en Rivière). Une étude qui permet de qualifier l’état d’une rivière au regard des organismes répertoriés.

En plus de l’épopée de Solène, deux autres expéditions composent le Projet Azur 2022. Philomène Le Lay, nouvelle recrue, a bouclé un parcours sur la Loire reliant le Mont Gerbier à Saint-Brévin les Pins en Loire-Atlantique le 30 avril dernier. À l’arrivée de Solène à Menton, le 27 août, les trois sportives s’uniront pour un ultime défi en mer Méditerranée mêlant kayak, nage, vélo, voile et course à pied.

Photo à la Une : © Projet Azur 

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.