Avec l’hiver anormalement doux que nous sommes en train de vivre, qui fait suite à l’année la plus chaude jamais enregistrée (2022), l’inquiétude de voir nos montagnes enneigées perdre de leur manteau blanc est plus vive que jamais. Ce contexte peu réjouissant pousse tous les organisateurs d’événements sportifs d’hiver à s’engager afin de produire des événements plus durables. C’est aussi le cas de la Coupe du monde de ski de cette année, qui aura lieu à Courchevel-Méribel. Zoom sur les engagements de l’organisation.

« Tous ensemble, nous voulons délivrer un événement sportif mondial, de qualité parfaite, festif et porteur d’émotions. Nous avons l’ambition que les Championnats du monde 2023 laissent un héritage, inspirent les jeunes générations et fassent briller les territoires. Nous y parviendrions à travers une organisation efficace qui fédère l’ensemble des acteurs et en nous appuyant sur une identité et des images iconiques qui allient tradition, innovation et RSE ». Ce manifesto des Championnats du monde de ski à Courchevel-Méribel, qui aura lieu du 5 au 19 février prochain, illustre bien l’état d’esprit des organisateurs qui, pour assurer la pérennité de leurs pratiques, ont bien saisi l’importance de faire leur part. Courchevel-Méribel 2023 a rédigé une note de mission et de valeurs destinée à guider l’ensemble des réflexions. 

L’engagement se situe tout d’abord dans la gouvernance de l’organisation, afin d’assurer une cohérence et une transversalité dans l’engagement. Cela passe par la signature de la Charte des 15 engagements éco-responsable du Ministère des sports et de WWF et la certification ISO 20121. L’organisation joue également le jeu du bilan carbone, afin de leur permettre de mieux comprendre sur quel aspect agir prioritairement et de créer une feuille de route adaptée et ambitieuse. 

Quatre engagements, un bilan carbone et de nombreuses actions

Quatre engagements principaux et structurants ont été retenus : préserver l’environnement dans lequel évolue la compétition – la montagne et son écosystème -, faire de l’organisation un événement responsable et local, qu’il permette l’inclusion et soit accessible, tout en laissant un héritage durable. Concrètement, cela passe par les actions récurrentes en matière d’événementiel : assurer une économie circulaire en développant une politique d’achat plus raisonnée, en anticipant la seconde vie des matériaux – 80% pour Courchevel-Méribel 2023 -, en s’assurant que la moitié des achats soient locaux, en réduisant ses émissions de carbone – 20% entre les deux bilans carbones de l’organisation – et en assurant la préservation de 100% de ses sites naturels.

Il s’agit également de porter la voie du changement : l’organisateur déclare que l’intégralité des personnes travaillant sur l’événement sont formées à ces sujets et qu’un plan de sensibilisation pour un public plus large est mis en place. Évidemment, les engagements RSE ne sont pas exclusivement liés à l’environnement : l’organisation fait en sorte d’avoir une parité au sein du staff et favorise l’inclusion en mettant en place des tarifs réduits en direction des publics défavorisés et des écoles.

Un événement responsable est un événement qui embarque ses parties prenantes et/ou travaille en harmonie avec elles sur les engagements sociétaux. La station de ski de Méribel, plus précisément la mairie des Allues, a ainsi réfléchi à un plan d’action sur plus de 15 ans, à horizon 2038, afin de « relever les défis environnementaux, sociaux et économiques d’aujourd’hui et de demain ». Grâce aux partenaires, aux collectivités et à la participation citoyenne, 4 axes ont été déterminés : impliquer tous les acteurs, adopter un modèle sobre et décarboné, préserver les espaces naturels et assurer le bien-être. 

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport