Média positif et engagé pour un sport durable

Le monde du sport applique le Plan de sobriété énergétique

Plan de sobriété énergétique du sport Ecologie Ecolosport
© Jorgen Hendriksen / Unsplash
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Les acteurs du sport se sont réunis cette semaine au Ministère de la transition énergétique pour faire un premier point d’étape sur l’application du Plan de sobriété énergétique du sport, lancé à l’automne 2022. Le premier bilan est positif.

À la fin de l’été 2022, le Gouvernement français craignait une large vague de froid et des coupures d’électricité, les incitant à mettre en oeuvre un Plan de sobriété énergétique. Quelques mois plus tard, les craintes se sont éloignées et repositionnées sur le manque de pluie et la sécheresse qu’a vécu la France en février 2023. Lancé avec ambition à l’automne dernier, ce Plan de sobriété énergétique, appliqué au sport, semble avoir été bien suivi par les acteurs du secteur. Ce constat est le résultat d’une première réunion de suivi, autour de la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, et de la ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra, qui a eu lieu cette semaine. Sur les 40 mesures du plan, 31 sont appliquées ou en cours d’application, avec des chiffres globalement encourageants.

Chauffage et éclairage : du bon et du moins bon

Le chauffage représente 43% de la consommation énergétique du sport et constituait alors l’axe majeur de ce plan. Ainsi, 86% des acteurs ont diminué d’au moins 2°C la température des gymnases et des salles privées de sport. La moitié des clubs de football professionnels utilisent le chauffage au sol pour leur pelouse – un luxe. Parmi eux, 80% ont réduit leur consommation. Autre luxe en ces temps : la luminothérapie des pelouses – décidément bien choyés. Sur la moitié des clubs de football professionnel ayant recours à ce traitement des pelouses, 42% ont réduit leur consommation cet hiver. Est-ce suffisant ?

Mises en difficulté à l’automne par la hausse du coût de l’énergie, 70% des piscines ont baissé la température de l’eau d’au moins 1°C en France, et un tiers de ces piscines ont adaptées leurs horaires. Chiffres moins positifs : seuls 32% des acteurs ont réduit leur consommation d’eau chaude dans les vestiaires et 28% ont désactivé les appareils électriques pour éviter le gaspillage.

Au sujet de l’éclairage, qui représente 18% de la consommation énergétique du secteur mais assez symoblique, les mesures ont été largement suivies : 99 % des matchs de football et de rugby professionnels ont respecté la réduction de près de 50% des éclairages en avant-match et après-match pour les rencontres professionnelles en journée, et de 30% en nocturne.

Plan de sobriété énergétique du sport Ecologie Ecolosport

Un guide sur la mobilité active des événements sportifs

La mobilité était un autre chantier d’importance. Aucun chiffre n’a filtré mais des annonces ont été faites. WWF et Paris 2024 vont ainsi publier en mars 2023 un guide sur la mobilité active des événements sportifs. Les acteurs du sport se sont aussi engagés à optimiser les calendriers, avec l’outil Optimouv’ pour le sport amateur.

Le sport est un prescripteur important pour les citoyens. Pour sensibiliser ces parties prenantes, la communication est donc un levier majeur. Ainsi, 51% des clubs professionnels ont relayé les supports de communication du gouvernement sur les éco-gestes. En parallèle, la LFP a lancé en janvier dernier, une campagne de communication pour encourager les spectateurs à se rendre au stade en mobilités durables.

« Je suis honorée, en tant que ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, de travailler avec un écosystème dont la mobilisation concernant la sobriété énergétique n’a jamais cessé d’être exemplaire depuis le lancement de la démarche, jusqu’à notre point d’étape de ce jour, en passant par un suivi fin ,régulier et transparent de l’application de ses mesures » a réagi Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, à l’issue de la réunion, qui sera renouvelée ultérieurement.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.

Ne ratez plus rien et recevez le meilleur de l'actualité sport et écologie dans votre boite mail !
3s
Ne ratez plus rien et recevez le meilleur de l'actualité sport et écologie dans votre boite mail !