Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le réseau des forêts olympiques gagne du terrain

Forêts olympiques Odisha Ridley Forest CIO Inde Ecologie Ecolosport
© Abhinav Bindra Foundation & The Habitats Trust
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

A l’initiative du Comité International Olympique (CIO) en septembre 2022, le réseau des forêts olympiques se déploie dorénavant sur le sol indien. Un ambitieux projet de restauration écologique dans l’Etat d’Odisha a pour ambition de planter un million d’arbres sur une superficie de 1500 hectares.

Le Mouvement Olympique – formé du Comité International Olympique (CIO), des Fédérations Internationales de sports (FI) et des Comités Nationaux Olympiques (CNO) – a lancé en 2021, sous l’impulsion du CIO, une initiative visant à planter 590 000 arbres indigènes dans environs 90 villages du Mali et du Sénégal, théâtre des prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026. Porté par son ambition d’apporter une réponse concrète à la crise climatique mondiale, le mouvement tripartite a étendu son initiative de forêts olympiques en un réseau plus large de reforestation. Le réseau de forêts olympiques entend ainsi protéger et restaurer les forêts existantes, les corridors pour la faune et la flore et les bassins versants côtiers, et encourager l’agriculture régénératrice.

Depuis la création du réseau il y a un peu plus d’un an, cinq autres projets ont été déployés au Brésil, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Portugal, en Slovénie et en Espagne. Le président du CIO, Thomas Bach, s’est récemment exprimé à ce sujet : « Nous sommes ravis que le réseau des forêts olympiques ait inspiré les CNO à travers le monde, les incitant à créer des projets efficaces pour protéger et restaurer la nature. »

> Lire aussi : Une « forêt olympique » en Afrique grâce au CIO

Avec l’ajout d’un nouveau projet en Inde, qui vise la plantation d’un million d’arbres sur une superficie de 1 500 hectares dans l’Etat d’Odisha, le réseau des forêts olympiques compte désormais six initiatives de reforestation et cherche à gagner du terrain dans l’un des pays les plus peuplé au monde.

L’initiative « Odisha Ridley Forest »

Menée par le département des forêts d’Odisha, le Abhinav Bindra Foundation Trust, et The Habitats Trust, sous l’impulsion d’Abhinav Bindra, membre de la commission des athlètes du CIO et champion olympique, l’initiative « Odisha Ridley Forest » a pour ambition de planter un million d’arbres sur une superficie de 1 500 hectares. Le projet contribuera à la restauration écologique de plusieurs types de forêts, notamment des prairies et des zones humides, et protégera les espèces végétales et animales de la région.

L’État d’Odisha, à l’est de l’Inde, est un important foyer de diversité tribale. Les forêts de la région jouent un rôle central dans la culture et l’histoire de ces communautés, qui en dépendent pour leur subsistance et leur identité.. Les produits forestiers non ligneux sont une ressource essentielle pour la population de l’État. En effet, 37 % des habitants dépendent de ces produits pour se nourrir et se soigner, et près de la moitié de la communauté rurale en tire ses revenus.

Pour Abhinav Bindra, fondateur de l’Abhinav Bindra Foundation Trust, « le sport et l’environnement partagent des valeurs fondamentales de discipline, de respect et de persévérance », (…) le Abhinav Bindra Foundation Trust est fier de soutenir cet effort, lequel conjugue esprit sportif et engagement écologique. Ensemble, nous rêvons d’un avenir où la nature et le sport s’unissent pour le bien de notre planète. »

Le CIO intensifie son action

La forêt olympique est un volet important de la stratégie du CIO visant à faire face au changement climatique, laquelle comprend la diminution des émissions conformément à l’Accord de Paris et la réduction de l’empreinte carbone de l’institution olympique. Le CIO prévoit ainsi de réduire ses émissions de 30% d’ici 2024 et de 50% d’ici 2030, et de compenser ses émissions résiduelles. Les forêts olympiques bénéficient aujourd’hui du soutien du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD).

Une initiative concrète de la part de l’organisation olympique qui se doit d’être saluée mais également complétée par d’autres initiatives, la compensation carbone par la plantation d’arbre n’apportant qu’une réponse très partielle à la crise climatique.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Picture of Josselin Revel
Josselin Revel

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.