Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Compétition d’escalade à NEOM : une lettre ouverte des grimpeurs à l’IFSC

Compétition d'escalade en NEOM : une lettre ouverte des grimpeurs à l'IFSC NEOM Ecolosport
La Française Agathe Calliet - © Francois Nel/Getty Images/NEOM Beach Games 2023
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Suite à l’organisation d’une compétition d’escalade en novembre dernier à NEOM , un projet de ville artificielle et futuriste en Arabie Saoudite, les grimpeurs appellent l’IFSC à plus de responsabilité dans leurs décisions.

Non, il n’y a pas que le football, les sport automobiles ou même les sports d’hiver (!) qui cèdent aux sirènes de l’Arabie Saoudite. L’escalade, aussi ! Du 22 au 24 novembre dernier, la Fédération internationale d’escalade sportive (IFSC) a organisé les IFSC NEOM Masters 2023 dans le cadre des NEOM Beach Games, une série d’événements sportifs utilisés pour promouvoir un projet beaucoup plus vaste, appelé NEOM. Une décision qui est très mal passée et qui a amené la communauté de l’escalade et Acts For Our Summits (ACTS) à interpeller la fédération à travers une lettre ouverte.

> Lire : Lettre ouverte à l’IFSC : NEOM Beach Games et politique éthique et environnementale

“NEOM est une mégapole futuriste en cours de construction sur la côte de la mer Rouge en Arabie saoudite” précise la lettre dès les premières lignes. “Greenwashing, lobbying massif, expropriations… Selon Amnesty International et ALQST, NEOM est un désastre écologique et une violation des droits humains. La communauté de l’escalade ne peut admettre que sa fédération fasse la promotion de ce projet du régime dictatorial saoudien. Un projet qui engendre le déplacement de force des populations indigènes, la mise à mort d’opposants au projet et la destruction irréversible de nombreux écosystèmes. Quel a été l’avis de la commission d’éthique de l’IFSC dans la décision d’intégrer l’escalade aux NEOM Beach Games ?”

Nolwen Berthier, dont nous avons relayé l’engagement sur Ecolosport, est l’une des grimpeuses à l’origine de la rédaction de ce texte, qui vise surtout à encourager la fédération à prendre de meilleures décisions et des actions fortes à l’avenir concernant les enjeux environnementaux et sociaux. Près de 2000 personnes ont signé la lettre, dont plusieurs centaines de personnalités publiques et athlètes professionnels de cette communauté, tels que Kilian Jornet, Tommy Caldwell, Liv Sansoz ou Guillaume Moro, ainsi que certaines associations, dont Mountain Riders, Protect Our Winters, Game Earth Fund ou Une Bouteille à la Mer.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.