Sports Business Challenge Sandra Belkessam Ecolosport

Ce samedi 29 mai, Ecolosport, en tant que partenaire, était convié à assister à la grande finale du Sports Business Challenge. Les 7 finalistes se sont retrouvés en plein cœur de Paris pour leur dernière plaidoirie. Devant un jury d’exception, composé de professionnels du monde du sport, les étudiants ont dû séduire avec leur projet.

La 8ème édition du Sports Business Challenge, un concours étudiant d’innovation en partenariat avec la FFF, était inspirée de la Charte des 15 engagements éco-responsables du WWF et du Ministère des Sports : « Comment rendre le sport de demain plus durable ? » Depuis des mois, des étudiants, seuls ou en équipe, s’affairent à élaborer un avenir sportif responsable pour tous.

Charles Everling, le président de SBC, est ravi de cette conclusion en présentiel : « Je suis très fier de cette finale qui constitue le dénouement d’un événement long de plusieurs mois et qui vient récompenser à la fois le travail des membres de SBC et des candidats, qui ont joué le jeu jusqu’au bout. » 

Le développement durable sous tous ces angles

La polyvalence et la qualité des projets ont montré l’importance d’élaborer des solutions pour un sport plus durable. « En tant que jeune, la transition écologique est un sujet important. Tout le monde doit s’y mettre » précise Baptiste Raux, en binôme avec Eric Mortier, venus présenter Human Power, une solution de réutilisation de l’électricité produite par les adhérents des salles de fitness, en la transformant en énergie thermique. À l’image de ces deux étudiants, les challengers ont su s’appuyer sur leurs domaines d’expertise et leurs histoires personnelles durant leur présentation. Les 7 finaliste du SBChallenge ont ainsi proposer des projets originaux, ambitieux et durables !

My Job Teammate, présenté par Sandra Belkessam, a remporté les faveurs du jury en se hissant à la première place, pour son projet d’organisme référencé dans la reconversion des sportifs de haut niveau ! Étudiante à Rennes School of Business et ancienne basketteuse semi-professionnelle, elle sait que cet évènement est un tremplin. « Je suis très heureuse d’avoir pu participer à cet évènement afin de confronter mon projet à des professionnels. C’est parti, le projet est lancé ! » nous confie t-elle, avec un grand sourire.

Baskept et Fan&Co complètent ce podium. Entre une basket recyclable, modulable et dont toutes les pièces sont remplaçables, et une application d’éco-supporters, l’inventivité des candidats nous offrent de belles perspectives.

Un regard d’expert

La compétition s’est déroulée sous l’œil avisé des 4 jurys présents. Laura Georges, l’une des 4 jurys, secrétaire générale de la FFF et ancienne joueuse, nous confie : « La collaboration avec Sports Business Challenge traduit la position de la FFF, qui s’implique dans ces démarches, et notamment auprès des joueurs et joueuses pour faire d’eux des athlètes responsables. Avoir la vision de la jeunesse sur ce sujet est important pour nous. »

Mathieu Lacome, responsable de la recherche et de l’innovation au sein du PSG, et Laurence Besombes, Senior manager chez Sopra Steria, partenaire du challenge, ont également apporté leurs compétences aux candidats, tout comme Antoine Courbon, responsable des partenariats et du développement commercial des grands événements d’A.S.O, ravi de cet évènement : « La problématique était intéressante car c’est une mission globale. Le concept de durabilité prend en compte l’environnement, la société, les fans, les employés… Les étudiants ont proposé des sujets avec des histoires, des compétences propres à chacun et sont allés loin dans les propositions. »

Quant au nageur paralympique, David Smétanine, il a tenu à encourager les jeunes entrepreneurs malgré son absence, en visioconférence. Il a conclu cet après-midi en rappelant l’importance de l’inclusion par le sport.

Bienveillance et conseils étaient de mise lors des présentations des candidats, mais également autour des petits fours. En effet, un buffet responsable et de saison été proposé par un traiteur sur mesure. Ancienne athlète de haut niveau, Sangita Tripathi, cheffe de “Rue de l’étoile” a contribué à un évènement cohérent jusque dans l’assiette. Le Sports Business Challenge 2021 a permis de créer un pont positif entre l’expertise des spécialistes et l’innovation des étudiants. Ecolosport est fier d’avoir été partenaire d’un évènement de sensibilisation et d’activation créer par des étudiants, pour des étudiants !

Réagissez !

Bravo !
7
J'adore !
0
Wow !
1
Mouais...
1
Solène Dubot Labajauderie
Sportive et engagée, être rédactrice pour Écolosport c'est pouvoir agir ! Les enjeux climatiques sont une cause globale. Et j'en suis persuadée le sport est un vecteur positif dans la transition écologique que nous vivons. Notre impact est important en tant que sportif, notre pratique se doit de devenir responsable.

    Dans la même rubriqueActualités

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *