Projet Azur Anaelle Marot Solene Chevreuil Eco Aventuriere Ecolosport

Anaëlle Marot et Solène Chevreuil sont les deux éco-aventurières du Projet Azur. Elle sont prêtent à traverser la mer et à suivre la rivière, à pied, à vélo et en kayak pour sensibiliser à la pollution des déchets. Ecolosport fait le bilan, après plus de 4.000 kilomètres parcourus lors de cette épopée aussi sportive qu’éco-responsable.

Alors que chaque minute, 26 tonnes de déchets sont déversées dans nos mers et nos océans, deux femmes et leur équipe ont décidé d’agir ! Anaëlle Marot, l’instigatrice du projet promettait une suite à sa première aventure en Méditerranée. C’est chose faite ! Projet Azur s’est agrandi avec une nouvelle aventurière : Solène Chevreuil. En 2021 et à elle deux, ce sont 4.400 kms parcourus sur la Loire et la Méditerranée, plus de 1.000 participants lors des collectes – dont 60 associations présentes -, pour un total de 2,2 tonnes de déchets récoltés.

Imaginez. Tout part de cette petite bouteille en plastique achetée innocemment, puis jetée dans une poubelle pleine à craquer… Un périple magnifique va s’offrir à elle, parcourant une Loire sauvage et accueillante. Dans la peau de cette bouteille, la créatrice du Projet Azur est partie à l’aventure pour sensibiliser sur ces rivières asphyxiées par nos déchets.

Au programme : 1.200 km de descente sur la Loire, depuis le Mont Gerbier de Jonc jusqu’à Saint-Nazaire. Seule sur son kayak, parfois désarçonnée, mais jamais découragée. « Je suis convaincue que si on passait plus de temps à tes côtés, on te respecterai plus. » Cette phrase lui a inspiré cette deuxième aventure, sur cette même Loire. La pétillante aventurière ne s’est pas arrêtée là et, enfourchant son vélo, a remonté le cours du fleuve sur 1.100 km avec un rôle de “passeuse de savoir”, fédératrice d’initiatives pour apprendre à mieux protéger le fleuve.

Projet Azur Anaelle Marot Solene Chevreuil Eco Aventuriere Ecolosport

Solène Chevreuil, quant à elle, a embarqué pour un périple en eau turquoise, loin d’être toujours idyllique. Elle a redonné ainsi vie à l’aventure qui lança le Projet Azur, sur la Méditerranée. Après plus de 2.060km en kayak, d’Avignon à Menton, sur son Plasmor reconditionné, elle a pédalé de Marseille à Barcelone, et a fini par redonner un dernier coup de pagaie, pour faire le tour de Minorque.

Plus de 1,5 tonnes de déchets ont été ôtés à la Grande bleue

L’aventure sportive de ces éco-aventurières a été ponctuée de ramassages de déchets. Plus de 680 kilos de déchets ont été évacués grâce à des centaines de participants, d’associations, de clubs de sport, de collectivités ou de militants environnementaux. Une forte mobilisation s’est opérée autour de ces deux femmes, et c’est plus de 1,5 tonnes de déchets qui ont été ôtés à la Grande bleue lors de ce périple fédérant une trentaine d’associations et 612 personnes.

​Pour boucler ce Projet Azur 2021, Solène Chevreuil est partie trois semaines faire le tour de Corse à pied, en organisant plusieurs opérations de dépollution.

Un sujet alarmant mis en exergue par des femmes pétillantes !

J’ai eu la chance de rencontrer Anaëlle par deux fois : durant sa descente de la Loire, et avant le départ pour la remontée jusqu’au Mont Gerbier. Elle fait partie de ces personnes qui vous transporte avec elle. Fatiguée physiquement et moralement, son sourire et son énergie ont rendu ces moments incroyables. Je suis prête à enfiler le maillot de bain et l’imperméable… L’aventurière convaincue a fini de me convaincre de son action.

Elle transmet à merveille ce Projet Azur, qui n’est pas le sien, mais celui de toutes ces femmes engagées et volontaires. Et plus encore ! Rejointe par Solène Chevreuil, les deux femmes ont souhaité créer une émulation féminine dans ce “monde masculin de l’aventure”.

Projet Azur Solene Chevreuil Eco Aventuriere Ecolosport

Solène Chevreuil

« En utilisant le sport, c’est aussi une manière de se reconnecter à la nature pour mieux l’apprécier et la protéger », conclu Solène après cette première aventure. Elles font d’ailleurs naturellement partie du Relais Sport Planète qui se déroule actuellement et jusqu’au 21 novembre. L’objectif : fédérer le monde du sport autour de la protection de l’environnement, en parcourant le sud-est de la France, de Chamonix à Nice.

Le Projet Azur fédère lui aussi, autour de soi, grâce à l’aide du dispositif MAIF Sport Planète. Ce programme milite pour un sport respectueux de l’environnement et pour la progression des pratiques sportives éco-responsables. Projet Azur s’inscrit désormais comme une référence dans ce petit monde d’éco-aventures. 2022 promet de beaux projets !

Solène Dubot Labajauderie
Sportive et engagée, être rédactrice pour Écolosport c'est pouvoir agir ! Les enjeux climatiques sont une cause globale. Et j'en suis persuadée le sport est un vecteur positif dans la transition écologique que nous vivons. Notre impact est important en tant que sportif, notre pratique se doit de devenir responsable.

    Dans la même rubriqueA la une

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *