Média positif et engagé pour un sport durable

Alban Mauzac, l’aventure pédestre pour sensibiliser à la protection des abeilles 

Alban Mauzac l'aventure pédestre pour sensibiliser à la protection des abeilles Ecologie Ecolosport
© Mélanie Chaigneau / MAIF
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Alban Mauzac, apiculteur et éco-aventurier, a entrepris une marche de 450 km sur le GR 42, reproduisant la distance journalière parcourue par une abeille butineuse, pour sensibiliser à la protection des abeilles et de la filière apicole.

Parcourir à pied la distance journalière d’une abeille durant sa vie de butineuse, c’est le défi hors du commun qu’Alban Mauzac s’est lancé en avril dernier. Sportif et apiculteur, celui qui se nomme aussi L’Apiventurier a souhaité, grâce à cette aventure, alerter sur les enjeux de protection des abeilles et de la filière apicole. “Apiculteur depuis quelques années, je suis très sensible au déclin des abeilles lié à de nombreux facteurs tels que la sécheresse ou encore le manque de zones naturelles”, nous explique t-il.

Dans une démarche engagée, du 9 au 24 avril 2024, l’éco-aventurier Sport Planète a parcouru 25 kilomètres pendant 18 jours consécutifs. Il poursuit :“Je cherchais à parcourir la même distance qu’une abeille butineuse pour sensibiliser à leur importance et après plusieurs recherches, le GR 42 répondait parfaitement à mes attentes”.

> Lire aussi : Le mouvement Sport Planète MAIF renouvelle son équipe d’éco-aventuriers

Son périple de plus de 450 kilomètres l’a conduit, accompagné de son ami Alexandre Crépin, jusqu’à la commune du Grau du Roi, en partant de Saint-Étienne, traversant ainsi plusieurs départements, dont la Haute-Loire, l’Ardèche, le Gard et les Bouches-du-Rhône. 

Pendant ces 18 jours, l’éco-aventurier a bivouaqué et a adopté une approche minimaliste et respectueuse de l’environnement, en respectant les principes du Leave No Trace, qui consiste à ne pas laisser de traces de son passage dans la nature, et du zéro déchet, notamment sur l’alimentation et les produits d’hygiène. 

Au total, Alban Mauzac a parcouru 453 kilomètres, qui seront transformés en plants fruitiers ou mellifères redistribués notamment à des écoles ou des jardins partagés. 

Quelle suite pour Alban Mauzac ?

Alban Mauzac réalisera deux autres éco-aventures au cours de l’année. En septembre, il descendra les Gorges du Verdon en vélo et en totale autonomie. L’objectif sera de descendre le plus grand canyon d’Europe le plus rapidement possible et, comme pour l’éco-aventure précédente, chaque kilomètre sera converti en plants mellifères ou fruitiers. 

> Lire aussi : Alban Mauzac, l’apiculteur devenu éco-aventurier

En décembre, place à la sensibilisation. Il réalisera une boucle dans le Var afin de sensibiliser sur la protection des abeilles. Il sera accompagné d’une ruche pédagogique afin de rendre le projet plus concret. Pour pouvoir acquérir des plants fruitiers ou mellifères, déposez votre projet sur son site web.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.