Ecolosport-Match-for-green-Aviron


7 semaines, 7 sports ! Chaque semaine jusqu’à la fin du mois d’août, et en collaboration avec Match For Green, Ecolosport parcourt les bonnes pratiques au sein de 7 sports différents. 2ème épisode : à l’occasion des Mondiaux d’aviron indoor en février 2020, la FF Aviron a testé un protocole d’initiatives éco-responsables qui a été plébiscité par les sportifs et le public présents sur place.

Il aura fallu attendre les 7 et 8 février derniers – où se sont déroulés au stade Coubertin à Paris les mondiaux d’aviron indoor – pour que la Fédération Française d’Aviron rejoigne les signataires de la charte des 15 engagements éco-responsables du Ministère des Sports. Sensibilisation, déchets, athlètes engagés ou encore alimentation, autant de thématiques sur lesquelles la Fédération a décidé d’agir pour rendre la compétition éco-responsable. Résultat : les retours ont été extrêmement positifs. De quoi inciter la Fédération à reconduire le dispositif pour les prochaines compétitions.

Entretien avec Hélène Gigleux qui nous raconte la préparation des Mondiaux mais aussi l’action quotidienne d’un sport qui a décidé de s’engager dans la protection de l’environnement.

Ecolosport-Match-for-green-Aviron
Des jeunes rameurs devant le stade Coubertin à Paris où se tenaient les mondiaux d’aviron indoor les 7 et 8 février 2020

Pourquoi avoir choisi les Mondiaux indoor d’aviron pour démontrer votre engagement pour un sport plus responsable ?

Il était primordial pour la Fédération Française d’Aviron de respecter la Charte des 15 engagements éco-responsables. Par essence, ce championnat est tourné vers le respect de l’homme et de la nature.

Et puis Paris est la ville de la COP 21 et le développement durable est un engagement fort de l’organisation des Jeux Olympiques Paris 2024, comme un symbole. Nous voulions aussi prouver qu’il était possible d’organiser un événement de cette ampleur tout en faisant attention à l’environnement. Notre partenaire la MAIF et SV Planète, nous ont accompagné pour concevoir des Mondiaux les plus responsables possible.

Pour limiter les déchets, nous avions disposé des points de tri sur tout le stade avec des panneaux explicatifs. Nos bénévoles nous ont bien aidé en rappelant régulièrement les consignes de tri et corrigeant les éventuelles erreurs. En complément, nous avons engagé un prestataire pour venir collecter et valoriser les déchets en fin de journée.

Pour rendre la sensibilisation plus ludique, nous avions transformé un ergo en « ergo-smoothie », machine à faire des smoothies sur le village partenaire. Notre champion Olympique Pierre Houin accompagné d’Hélène Lefebvre, championne d’Europe, sont passés sur le stand pour signer des autographes et sensibiliser le public aux bons gestes à adopter.

Enfin, au niveau des buvettes, nous servions les boissons dans des écocups consignés. Nous avions aussi privilégié un traiteur qui proposait des menus végétariens et des produits qui provenaient en grande partie d’Île-de-France. Nous avions un petit doute par rapport aux sportifs qui, nous le savions, demanderaient des protéines. Ce doute s’est vite dissipé quand nous avons constaté l’enthousiasme avec lequel sportifs, public et bénévoles ont découvert les menus proposés !

Pierre-Houin-Ecolosport-Match-for-green-Aviron
Le champion olympique Pierre Houin à la barre de “l’ergo-smoothie”

Et au quotidien ? À quoi ressemble le sport dit éco-responsable pour l’aviron français ?

Là aussi, nous travaillons main dans la main avec notre partenaire MAIF et SV Planète sur plusieurs thématiques. Récemment, par exemple, nous avons organisé pendant le confinement une formation sur le sport éco-responsable, destinée aux organisateurs d’événements sportifs.

Un autre exemple, nous avons un « pack bateau » constitué de 24 bateaux que nous prêtons aux organisateurs lors d’événements jeunes ou loisirs. Cela représente un investissement de 30 000 euros par an, pour éviter de nombreux kilomètres aux clubs participants, aux randonnées et au championnat scolaire.

Pour limiter nos consommations d’eau, nous avons joint dans notre dernière newsletter un tutoriel pour installer des récupérateurs d’eau. Nos clubs pourront désormais nettoyer leurs bateaux avec des eaux de pluie. En parallèle, nous sommes en train de recenser la consommation d’eau de chaque club. Un bon moyen de donner de se rendre compte du coût économique et écologique ! Nous nous servirons de ces chiffres pour publier un guide qui valorisera les clubs les plus investis.

Nous agissons également sur le plan de la sensibilisation des plus jeunes : nous avons mis en place des jeux sur l’eau destinés aux centres de vacances et aux scolaires qui utilisent nos installations l’été ou durant l’année scolaire.

Nous organisons régulièrement des journées de nettoyage sur les berges. Au départ, nous réservions ces journées aux membres de nos clubs mais nous avons récemment décidé de laisser participer tous les citoyens motivés, suite aux sollicitations d’un de notre partenaire MAIF.

Enfin, nous faisons en sorte de recycler un maximum les bateaux de l’Équipe de France. Nous privilégions une vente à nos clubs, à tarif préférentiel. Un stagiaire va d’ailleurs mener une étude sur le cycle de vie de notre matériel pour nous donner une meilleure visibilité sur le sujet.

Ecolosport-Match-for-green-Aviron
La flotte des bateaux de l’équipe de France.

Depuis combien de temps la FFA s’engage-t-elle pour l’environnement ?

Nous travaillions depuis pas mal d’années sur l’environnement. Mais c’est vrai que les mondiaux du mois de février ont joué un rôle d’accélérateur et nous ont conféré une certaine légitimité. Maintenant, les gens vont nous attendre sur le sujet. Nous voyons cela d’un bon œil : cela va nous obliger à tenir nos engagements et nous pousser à aller encore plus loin.

Avez-vous constaté des obstacles à la mise en place de vos initiatives ?

Pendant longtemps, les sujets autour de l’écologie et du sport n’ont pas été une priorité, c’est vrai. J’ai constaté au fil des années qu’il y avait souvent des personnes engagées au sein de chaque club, mais pas forcément les dirigeants. Si nous voulons un sport plus responsable, la réflexion doit être menée à tous les niveaux. L’engagement doit être transversal. Heureusement, l’éco-responsabilité est de plus en plus prise en compte, mais elle doit découler d’une vraie volonté politique pour cela soit durable.

Quel doit être le rôle du sport dans la transition écologique selon vous ?

Le sport a un devoir d’exemplarité. Les valeurs du sport coïncident avec celles de l’écologie : partage, solidarité, travail. Après la famille et l’école, le sport est le troisième lieu d’éducation. Le sport est donc un levier important pour modifier les comportements !


Cet article est issu de la série Match for Green :

Match for Green génère des “matchs” sur son site. Tous les 100 matchs, un arbre est planté !

Théo Fleurance
J'observe au quotidien à travers mon poste chez Football Écologie France la force de l'association sport-environnement, 2 milieux qui partagent les mêmes valeurs. Écrire pour Ecolosport, c'est aussi un moyen de renforcer mon engagement pour la défense de la planète.

    1 Commentaire

    1. […] aller votre imagination, comme la Fédération Française d’Aviron, que nous avions interrogée cet été. À l’occasion des mondiaux d’aviron indoor en février 2020, ils avaient transformé […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *