Paris-La Défense Arena Championnat de France des économies d'énergies Ecolosport

Les équipements sportifs, théâtres de compétitions et de matchs acharnés, vont se retrouver à concourir au sein d’une ligue spécialement conçue pour les stades et arenas. C’est le Championnat de France des économies d’énergies !

Il fallait l’inventer ! Après la coupe de France des potagers créé par l’association Landestini, voici venu le Championnat de France des économies d’énergies, par l’Institut Français pour la Performance du Bâtiment (IFPEB). Si ce concours – aussi appelé CUBE – existe depuis quelques années pour les entreprises et administrations, les écoles, les bâtiments de la Défense ou encore les villes, une nouvelle ligue va voir le jour, spécialement conçue pour les infrastructures sportives que sont les stades et les arenas. Mais, de quoi parle t-on exactement ?

En France, le secteur du bâtiment représente 25% des GES et 46% de l’énergie consommée. Pour faire face à cet impact lourd, un décret tertiaire issu de la loi Elan oblige les infrastructures à réduire leur consommation d’énergie de de 40% d’ici 2030, de 50% d’ici 2040 et de 60% d’ici 2050. À partir de la rentrée 2022, renseigner les consommations énergétiques deviendra même obligatoire. Les équipements sportifs, au même titre que les bureaux, les écoles ou les lieux culturels, sont concernés par ce décret. Naît alors ce championnat de France des économies d’énergie, qui doit motiver les entreprises et administrations participantes à diminuer leur consommation d’énergie, sans forcément investir lourdement.

Paris-La Défense Arena Championnat de France des économies d'énergies Ecolosport

13% d’économie en moyenne

Le principe est simple : le bâtiment qui a le plus diminué sa consommation au bout d’un an, remporte le championnat. De grosses organisations participent à ce concours, parmi lesquels EDF, Orange, les villes de Paris, de Lyon ou de Niort, les Ministères de l’Enseignement ou de la Justice, ou encore les universités d’Aix-Marseille, de Lille ou de Bordeaux. « Grâce à l’émulation, et au partage des bonnes pratiques, les participants réussissent à diminuer leur consommation en moyenne de 13%, en jouant sur les comportements et les réglages. Les meilleurs atteignent jusqu’à 40% d’économies d’énergie en un an » explique l’organisation.

Une ligue avec les infrastructures sportives va donc voir le jour et doit permettre aux stades et arenas participants de diminuer leur impact carbone et de faire des économies. Participer à ce championnat permet aussi de fédérer ses salariés autour d’un nouveau projet structurant. Paris-La Défense Arena l’a bien compris puisque l’infrastructure est déjà engagée dans le concours CUBE, parmi les bâtiments de La Défense. Témoin privilégié des économies d’énergie effectuées, l’équipement dirigé par Bathilde Lorenzetti fera à coup sûr figure de favorite au sein de ce nouveau Championnat de France. Les inscriptions sont ouvertes auprès de l’IFPEB.

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Près de 10 années dans le monde du sport amateur et professionnel me permettent de bien connaitre l'environnement des organisations sportives, ses parties prenantes. Je suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueA la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.