Média positif et engagé pour un sport durable

Forêts du Sport Français : une cinquantaine d’essences plantées grâce à vous !

Forets du Sport Français Ecolosport Ferme du Martel Arbres Ecologie Sport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Dans le cadre du programme des Forêts du Sport Français, une cinquantaine d’essences d’arbre ont été plantées par Ecolosport à la Ferme du Martel, en Haute-Garonne (Occitanie).

Au mois d’octobre, nous invitions nos lecteur(rice)s à participer de la manière la plus simple qu’il soit au programme de réensauvagement des Forêts du Sport Français. Ainsi, nous nous engagions à ce qu’un arbre soit planté tous les 250 visiteur(se)s et, bonne nouvelle, vous avez été plus de 12 500 à venir consulter le média sur le mois d’octobre. C’est donc une cinquantaine d’essences qui ont été mises en terre récemment grâce à vous.

> Lire aussi : Lisez et plantez des arbres, avec les Forêts du Sport Français et Ecolosport !

Le choix d’un projet local

Comme expliqué précédemment, nous avions choisi de mener cette action en Occitanie, où est basé Ecolosport, et plus précisément à la Ferme du Martel, un lieu en passe de devenir une forêt comestible.
Pour cette occasion, Rosine et Meriem de la ressourcerie sportive toulousaine HexEco sont venues nous prêter main-forte. Durant un bel après-midi d’automne, Alexis, le maître des lieux, nous a partagé et transmis sa passion pour la biodiversité et les végétaux. C’est donc une cinquantaine d’arbres, choisis par ses propres soins, qui ont été plantés sur une parcelle de 30m².

De gauche à droite : Alexis, Rosine, Eddy, Meriem et Michaël.

Un mélange de strates pour développer une dynamique naturelle

Différentes strates ont donc été mélangées, entre essences locales et d’autres plus originales. « Certains arbres vont servir à la pollinisation, une partie sera taillée en trogne pour apporter de la biomasse et favoriser la biodiversité ainsi que la dynamique dans son ensemble » nous explique Alexis. Preuve en est que tout est interconnecté dans la nature. On trouve donc 4 types de strates sur cette parcelle.

Il y a la strate dite arborée, avec des arbres dépassant les 5 mètres et composée de micocoulier, érable champêtre, aulne de corse, chêne ballote, pommier red devil, gincko bilob. Il y a ensuite la strate dite arbustive où l’on trouve des plantes d’une hauteur de 1 à 8 m, en général des arbustes ou des jeunes arbres, mais comprenant aussi les plantes grimpantes. Ont été mis en terre des grenadiers, noisetiers, amelanchiers, argousier, chèvrefeuille comestible, sophora nain, groseilliers, cassissiers, goumi du Japon et saule des vanniers.

Troisième strate : celle dite lianescente, qui, comme son nom l’indique, est formée par des lianes à l’image de l’akebie quinata. Enfin, il y a la strate dite de couvre sol, sorte de couverture végétale, composée de consoude, thym, romarin, lavande oignons rocamboles et de sauge. La quasi-totalité de ces essences est bien entendu comestible et celles qui ne le sont pas sont fertilisantes et/ou fixatrices d’azote.

Un premier projet dans le cadre des Forêts du Sport Français que nous sommes fiers d’avoir porté et qui, sans aucun doute, en appellera d’autres, à la Ferme du Martel et ailleurs en Occitanie.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.