Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Sport et décroissance » : acte 2 pour la conférence du Master Management du Sport de Poitiers

« Sport et décroissance » : acte 2 pour la conférence du Master Management du Sport de Poitiers Ecologie Ecolosport
© Arthut Lafond
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ce mardi 12 mars, le Master Management du Sport de Poitiers a organisé la 2ème édition de sa conférence sur le thème « Sport et décroissance ».

Audacieux, c’est le premier mot qui nous est venu à l’esprit quand nous avons appris que le Master Management du Sport de Poitiers, sous la houlette du Maître de conférences Arnaud Saurois, organisait une conférence sur le sport et la décroissance en mars 2023. Sujet plutôt tabou dans notre société, il apparait comme un épouvantail dans le secteur du sport.

Un an après une première édition réussie, les étudiant(e)s poitevin(e)s ont proposé une 2ème édition avec un plateau d’intervenant(e)s lucides et engagé(e)s sur la nécessaire obligation de réinventer notre système économique à l’origine du dérèglement climatique.

Un plateau d’intervenant(e)s varié

Durant deux heures, l’économiste du sport Jean-Jacques Gouget, les sportives de haut niveau Nolwen Berthier et Clothilde Sauvages, ainsi que l’ex-directeur des opérations du LOSC Bastien Guilbault ont échangé sur ce sujet puis répondu aux questions du public.

Repenser l’activité comme un jeu et non comme une compétition sera un pilier de cette décroissance selon le Directeur scientifique des études économiques du CDES de Limoges. Pour Clothilde Sauvages, ex-sportive de haut niveau et co-fondatrice du podcast « Vent Debout », qui remet le sport à sa place politique, il paraît inéluctable de changer les imaginaires : « la croissance, c’est ne pas se mettre de limite et c’est idem dans le sport ». Du côté de la grimpeuse professionnelle et accompagnatrice de projets de transformation Nolwen Berthier, les sportif(ve)s de haut niveau ont aussi un rôle à jouer dans ces changements en usant, entre autres, de leur pouvoir d’influence pour dénoncer et inspirer, à l’image de la lettre ouverte qu’elle avait rédigé avec d’autres pratiquant(e)s de sa discipline suite à l’organisation d’une compétition par la Fédération Internationale d’Escalade en Arabie Saoudite.

Enfin, pour Bastien Guilbault, qui connait bien le secteur du football professionnel, des petits efforts ont été fait tout en restant dans une certaine zone de confort – à l’image de notre société, finalement. Il qualifie plutôt l’attitude du sport business de « fuite en avant », avec le prisme du toujours plus. Selon lui, les enjeux économiques et financiers primeront toujours sur tout le reste dans le sport-spectacle. Il souligne également que l’une des grandes erreurs des gouvernances est d’omettre volontairement certaines ressources dans leurs prises de décision – humaines, environnementales, etc.

De nombreuses questions soulevées

Durant le temps d’échange avec le public présent et les spectateur(rice)s suivant la diffusion en streaming, de nombreuses interrogations ont été soulevées. Comment rend-on souhaitable et enviable un modèle opposé à celui que l’on connait actuellement ? Quel est le projet de société auquel le sport peut servir ? La vision productiviste du sport-spectacle est-elle encore désirable ? Doit-on refuser certains sponsors qui œuvrent pleinement à la crise environnementale ?

Sur le sujet du sport professionnel, le système économique semble à bout de souffle puisqu’il est en grande partie dépendant des droits TV. L’équation ne semble pas prendre en compte l’impact de plus en plus important du dérèglement climatique sur l’organisation des compétitions. Ce déni volontaire ne permet pas non plus d’évoluer. Les intervenant(e)s pointent notamment du doigt les méthodes d’évaluation RSE qui ne prennent pas suffisamment en compte les impacts négatifs des structures. Parmi les solutions pour se réinventer, on peut citer le choix de s’appuyer sur de nouveaux indicateurs tels que le plaisir et le bien-être, savoir dissocier les notions de liberté et de privilège, revoir le modèle pyramidale de gouvernance du sport ou encore prendre conscience que le célèbre « plus vite, plus haut, plus fort » de Coubertin n’est pas compatible avec les crises actuelles. Bien entendu, nous ne pouvons que vivement vous recommander d’écouter cette conférence qui bouscule les codes et ouvrent les champs des possibles.

> Lien vers le replay de la conférence « Sport et décroissance »

Le secteur sportif, tout comme le monde, est à un tournant majeur et la décroissance apparaît comme une piste vertueuse pour espérer un avenir désirable. À nous de voir si nous préférons la choisir ou la subir.

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email
Eddy Klemenczak
Eddy Klemenczak

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.