Eco-drapeaux Castres Olympique CO Ecologie Ecolosport Rugby

Outil indispensable du supporter, les drapeaux sont aujourd’hui incontournables mais peuvent être coûteux pour l’environnement. Si certains clubs agissent et les collectent, d’autres se dotent d’éco-drapeaux !

Comment rendre le supportérisme plus éco-responsable ? Large question, qui englobe un certain nombre de sujets majeurs, des transports à l’alimentation, en passant par la gestion des déchets et le merchandising. Large question, qui englobe aussi la sensibilisation de ses fans. Parmi toutes les initiatives mises en place par les clubs et événements sportifs pour améliorer l’éco-supportérisme, la gestion des accessoires – comme les drapeaux – revient souvent, avec une nouveauté : l’apparition des éco-drapeaux ! En cette fin de saison de TOP 14, deux clubs ont pu mettre en avant leurs nouveaux outils éco-responsables, restés au chaud durant toute la saison à cause des conditions sanitaires et des matchs à huis clos : le Castres Olympique et le Montpellier Hérault Rugby.

À Castres, le club s’est doté de drapeaux dont la toile est fabriquée en polyester recyclé, et la hampe en polypropylène, matière plusieurs fois recyclables. “Cela faisait plusieurs mois que nous cherchions à produire des drapeaux « écologiques ». Nous en avons eu l’opportunité grâce à la société SCS” explique Lisa Valette, responsable communication et RSE du CO. “Il est vrai que le coût est un peu plus élevé que les drapeaux dits « classiques », mais nous avons pu associer un partenaire – aussi impliqué dans cette démarche éco-responsable – pour compenser ce coût.” Le club est impliqué depuis plusieurs années dans une démarche RSE, et a intensifié ces derniers mois son travail sur le volet éco-responsable, notamment au stade. “C’est aussi le but du Castres Olympique, de sensibiliser les supporters et d’engager notre public dans cette démarche vertueuse.”

Du côté de l’Hérault, on se félicite de cette innovation verte, rendue possible par son prestataire Auver Prime, qui “s’inscrit totalement dans la politique RSE du club et tout particulièrement dans sa volonté de limiter l’utilisation du plastique à usage unique” expliquait le Montpellier HR sur son site. “Outre sa composition, le drapeau se veut protecteur de l’environnement car réutilisable. Ainsi, des collecteurs de drapeaux étaient à disposition des supporters ne souhaitant pas garder leur drapeau avec eux. De cette façon, ils participent à la remise en circulation de ces mêmes drapeaux pour d’autres matchs du MHR.” 

© MHR

Collecter les drapeaux, l’autre défi

Collecter les drapeaux en fin de match est en effet l’autre défi des clubs. Le MHR les collecte mais n’est pas le seul. Le Castres Olympique a aussi prévu la mise en place de bacs à drapeaux pour la rentrée 2021. Un autre membre du TOP 14 le fait depuis quelques années déjà : la Section Paloise (voir ci-dessous). Le club communique depuis quelques années sur la récupération et la réutilisation de ses drapeaux. Après le match, les supporters palois sont invités à déposer leur accessoire dans des bacs pour les retrouver au prochain match. Moins de drapeaux à produire, c’est moins de polyester utilisé et donc moins de plastique à usage unique.

© Photo à la Une : Patrick Olombel/CO

Michaël Ferrisi
Fondateur d'Ecolosport, je souhaite encourager la transition écologique dans le monde du sport. Professionnel du digital dans le rugby, je connais l'environnement des organisations sportives, de ses acteurs et suis persuadé des opportunités que représente cette transition pour la planète et le sport.

Dans la même rubriqueBonnes pratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *