Média positif et engagé pour un sport durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le mouvement Sport Planète fédéré par MAIF lance son année 2023

Sport Planète MAIF 2023 Eau éco-mobilité Ecologie Ecolosport
Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

A l’occasion d’une conférence de presse organisée ce mardi 7 février, MAIF a fait le bilan d’une riche année 2022 pour son mouvement Sport Planète, et a lancé 2023, placée sous le signe de l’eau et des éco-mobilités. Tour d’horizon.

Plus les années passent, plus l’assureur MAIF devient un incontournable soutien du sport éco-responsable. Son mouvement Sport Planète, lancé en 2020 alors que l’entreprise devenait “à mission”, a pour objectif de fédérer les énergies et les dynamiques positives. Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi 7 février où la stratégie de l’année 2023 a été présentée, MAIF a d’abord fait un large bilan d’une année 2022 riche en événements.

Des États Généraux, une tribune et un manifeste

À la suite d’une consultation nationale qui a rencontré un franc succès, MAIF a organisé en octobre 2022 les premiers États Généraux Sport Planète. Organisée au CREPS Ile-de-France, ils ont rassemblé tous les acteurs du secteur. De ces échanges est né un Manifeste, destiné au grand public et aux instances pour préparer le sport de demain et guider chacun des acteurs sur la voie d’une pratique sportive plus vertueuse. En parallèle, une tribune vient d’être publiée permettant à chacun de s’engager à réaliser une action concrète dans l’une des sept thématiques définies : eau, biodiversité, déchets, mobilité, énergie, alimentation et ressources.

L’année 2022 a été intense pour le mouvement puisque de nombreux événements se sont succédés. Xavier Thévenard s’était élancé lors des Etats Généraux pour 250km autour de Paris, la FFBB avait lancé l’opération “Chaque panier compte”, un atelier culinaire avait été organisé avec de nombreux athlètes, et Justine Dupont avait renouvelé son programme de contribution climatique. Du côté de la FFSU, un challenge interconnecté U’Sport Planète a été organisé, le prix MAIF Sport Planète x Ulule a été décerné à Barooders, et de nombreux événements de la FF Athlétisme ont été mesuré avec l’indice OXY. Enfin, les éco-aventures soutenues par l’entreprise se sont développées. Ecolosport avait d’ailleurs réalisé une série pour présenter les 7 éco-aventuriers du dispositif, à la rentrée 2022. En 2023, ils seront 8 à parcourir la France.

« Face à l’urgence climatique, le mouvement Sport Planète agit pour mobiliser, sur tous les fronts
et dans tous les domaines d’activité, chaque bonne volonté, dans le but de créer des connections,
et ainsi maximiser les prises de conscience et changements de comportements. Le sport a ce
talent »
a déclaré Philippe Tauvel, Responsable Engagement de la marque et Actions Sociétales.

Une année 2023 sous le signe de l’eau et de l’éco-mobilité

L’année 2023 sera intense pour le mouvement Sport Planète, qui souhaite accentuer son engagement autour de deux thématiques : l’eau et l’éco-mobilité.

Sport Planète MAIF 2023 Eau éco-mobilité Ecologie Ecolosport
© MAIF/Valeria Blanc

Pour inciter les acteurs du sport à raisonner leur consommation d’eau, l’assureur va déployer cette année un certain nombre de projets. Le premier d’entre eux est une innovation majeure – qui sera bientôt présentée par Eurocom – et qui vise à supprimer les bouteilles en plastiques des événements sportifs. Ce dispositif se compose de deux solutions complémentaires : la rampe à eau (Rapid’EAU) pour les participants et la fontaine (Cup) pour les spectateurs. En outre, un partenariat a été signé entre Sport Planète et la team Philippe Lucas, composée de nageuses et nageurs en eau libre dont Charlotte Bonnet. L’opération “Chaque panier compte”, qui permet l’installation de fontaines à eau dans les clubs amateurs de basketball selon les résultats des équipes de France, se poursuit auprès de la FFBB. Un autre partenariat, avec cette même fédération et avec la Ville de Paris, va permettre la rénovation de 22 playgrounds 3×3, avec un accès facilité à l’eau.

La mobilité devient un sujet central dans le dispositif de l’assureur. “Selon les événements, 80 à 90% de l’impact carbone d’un événement est lié à la mobilité” expliquait Philippe Tauvel durant la conférence de presse. Pour optimiser la venue des sportifs et des spectateurs sur le site d’un événement, MAIF souhaite regrouper et fédérer plusieurs acteurs : OXY pour accompagner les premiers pas des acteurs dans une stratégie RSE / RSO, Optimouv pour optimiser les kilomètres parcourus lors des rencontres sportives, StadiumGO pour faciliter le covoiturage entre supporters, et Cyclope pour répondre à la demande ponctuelle de stationnement de vélos lors des événements.

Sport Planète déploiera enfin un certain nombre d’actions sur d’autres sujets tout aussi important. La biodiversité n’est pas en reste, puisque le projet “Les Forêts du Sport Français” va notamment bientôt éclore, porté par Colibri&Compagnie. Différentes autres actions sur les déchets, l’économie circulaire, la mesure d’impact et la sensibilisation seront aussi portées.

Cette année encore, le sport peut compter sur la mobilisation de MAIF et de son mouvement Sport Planète, qui “se fonde sur la conviction profonde que nous pouvons tous agir pour le mieux commun. Ce « mariage » vertueux entre sport et éco-responsabilité constitue un mode de vie nouveau à adopter durablement pour lequel MAIF joue pleinement son rôle” précise enfin Yves Pellicier, président de MAIF.

Photo à la Une : © MAIF/Tom-Werner

Twitter
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Ecolosport le PODDCAST explore la façon dont le sport peut contribuer à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU et comment ceux-ci peuvent soutenir le développement du sport.