Une nouvelle et deuxième version de la Charte des 15 engagements éco-responsables du Ministère des Sports et du WWF a vu le jour, à horizon 2024. Elle est plus ambitieuse et plus exigeante pour les signataires.

« Une nouvelle charte pour une nouvelle étape de l’éco-responsabilité du sport français. » Telle est la phrase introductive à la présentation de la nouvelle Charte des 15 engagements éco-responsables. Ils étaient 350 événements du monde du sport français à avoir signé la version originelle, co-rédigées par le Ministère des Sports et le WWF. De l’aveu de chacun, elle a permis aux premiers signataires de donner un cadre pour les organisateurs et les parties prenantes, des collaborateurs aux partenaires notamment. Ce jeudi 16 décembre, le Ministère des Sports a présenté une deuxième version, avec la présence de Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, de Véronique Andrieux, Directrice Générale de WWF, et de nombreux signataires.

« Nous voulons garder l’essence de ce qui a été fait en 2017 » a expliqué en préambule Amandine Singla, Cheffe de la Mission Sport et Développement Durable du Ministère. « Nous sommes très fiers de cette Charte et satisfaits d’accueillir de nouveaux signataires » a réagit Véronique Andrieux du WWF.

Quelles évolutions dans cette nouvelle charte ? Toujours basée sur le volontariat des organisations sportives, elle se compose de 3 nouveaux engagements, sur l’empreinte numérique, l’éducation au développement durable et le sponsoring. Cette nouvelle version contient des objectifs chiffrés plus ambitieux, une exigence renforcée avec une obligation d’évaluation et un outil d’accompagnement à cette évaluation. Chaque signataire devra par ailleurs publier un rapport tous les deux ans sur l’évolution de ses engagements.

Roxana Maracineanu Charte 15 engagements éco-responsable Ministere Sports Ecolosport
La nouvelle charte a été signée par Roxana Maracineanu et Véronique Andrieux.

41 organisations sportives sont d’ores et déjà signataires de cette nouvelle version de la Charte, dont 12 nouveaux. Plusieurs fédérations sont toujours engagées : football, tennis, badminton, randonnée, golf ou judo notamment ; et de nouvelles ont rejoint le mouvement : les fédérations de course d’orientation et de sport adapté par exemple. Les clubs professionnels font bien sûr partie des acteurs mobilisés : l’OM, le LOSC, les Girondins de Bordeaux, le Paris Basketball ou encore le Montpellier HR et le RC Toulon ont été cités.

De nombreux évènements ont aussi signé cette nouvelle version de la Charte, parmi lesquels nous retrouvons Paris 2024, Courchevel-Méribel 2023, la Coupe du Monde de rugby France 2023, mais aussi l’EcoTrail, la Grande Course du Grand Paris, le Tour de France, les Internationaux de Strasbourg ou encore le championnat de Formule E.

Des tables rondes avec les signataires de la première Charte des 15 engagements éco-responsables

Parmi les signataires présents sur les tables rondes organisées ce jeudi matin, Cécilia Barontini, Directrice RH et RSE de l’Olympique de Marseille, était présente et a donné son regard sur l’outil. « Elle nous a permis de porter et réaliser nos objectifs, comme la collecte et la valorisation des bio-déchets, la suppression des bouteilles en plastique au Centre de Formation, et un travail sur la filière mégot et sur la filière locale pour l’alimentation. Nous avons aussi mis en place un audit biodiversité et un audit énergétique. Nous avons besoin de savoir où nous en sommes, pour définir les bonnes priorités, et s’y tenir. » Sur le transport des joueurs, Cécilia Barontini complète : « Il y a des points sur lesquels nous devons travailler bien sûr. Sur les déplacements proches, le bus prévaut. Il y a des discussions en cours pour pouvoir prendre le train, en tenant compte des problématiques de sécurité. » 

 

Lors de la deuxième table ronde, sur l’apport de la dynamique collective au secteur sportif, Amadea Kostrzewa, Manager mobilisation climat et environnement pour Paris 2024 s’est exprimé, au sujet des Jeux : « Nous avons plusieurs engagements concrets. Nous voulons que 100% de l’énergie utilisée soit renouvelable pour les Jeux. Notre partenaire EDF va nous alimenter en énergie en provenance d’un parc éolien français. Sur ce sujet, nous sommes par exemple en lien avec la Formule E, qui a les mêmes problématiques. Autre engagement : la sortie du plastique à usage unique. Nous avons ainsi bénéficier de l’expérience de la Fédération Française de Tennis avec le Paris Rolex Master, qui a supprimé les bouteilles en plastique. Nous allons voir si c’est adapté au contexte des Jeux. Nous allons aussi publier notre stratégie Restauration durable. Elle sera aligné à la Charte mais nous allons essayer d’aller encore plus loin. »

Elle poursuit : « Paris 2024 peut rassembler et fédérer de nombreux acteurs du sport. Nous travaillons avec les collectivités autour du label Terre de Jeux, pour que nos territoires fassent vivre ces Jeux durant les 3 prochaines années, pas seulement en 2024. Nous voulons aussi valoriser ce qui est déjà mis en place ! »

L’exemple français a notamment inspiré l’Union Européenne. Présent au même titre que Victor Nicolet, directeur de la Fondation Relais Vert, Peter Fischer, Policy Officer à l’Unité Sport de la Commission Européenne a expliqué que la Charte française sert de base au groupe d’experts qui travaille le sujet au niveau européen : « L’exemple français est l’un des meilleurs, des plus concrets et des plus détaillés dans ce domaine. Je félicite l’initiative et les signataires. Nous allons nous en servir pour enrichir les discussions dans notre groupe d’experts. » Parmi les autres inspirations, Peter Fischer a cité le Green Sport Flag en Espagne ou le portail en ligne Green Champions 2.0 en Allemagne. « Il y a plusieurs critères qui permettent d’avoir des idées concrètes. Aux Pays-Bas, nous nous inspirons des initiatives des événements culturels. Paris 2024 et l’UEFA Euro 2024 inspirent aussi le groupe d’experts. »

La deuxième version de cette Charte des 15 engagements éco-responsables doit permettre aux signataires volontaires de passer un cap dans ce domaine. Avant une troisième version en 2025 ?


Découvrir la nouvelle version de la Charte des 15 engagements éco-responsables : Ministère des Sports.

Laisser un commentaire

One reply on “Une nouvelle Charte des 15 engagements éco-responsables à horizon 2024”

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport