Plébiscitée par des millions de français, la course à pied est une pratique assez propre par essence. Il est néanmoins possible de réduire son impact environnemental. Voici 5 conseils pour une pratique éco-responsable de la course à pied (ou du running).

1 – Chaussez vos pieds avec responsabilité

Principal outil de travail pour les runners, les pieds méritent d’être correctement chaussés. Pour cela, des marques proposent des chaussures éco-responsables. Une des références s’appellent On Running. La marque propose un modèle circulaire pour ses chaussures, fabriquées à partir de graines de ricin. En 2021, On Running a lancé un modèle d’abonnement permettant aux adeptes de la course à pied de renvoyer des chaussures usées pour en obtenir d’autres, et limiter ainsi les pertes et encourager le recyclage.

D’autres marques proposent des modèles éco-responsables. Très récemment, Circle a lancé sa première chaussure 100% végétale et made in Europe. C’est le cas de Veets ou de Brooks, dont la Ghost 14 est fabriquée à 100% à partir de matières végétales et recyclées, selon la marque. Adidas, en partenariat avec l’ONG Parley, commence à proposer une gamme de plus en plus éco-responsable, et Reebok propose quelques modèles conçus à partir de mousse d’algue.

2 – Équipez-vous de vêtements adaptés et écolos (et prendre soin)

Sur le marché, il y a pléthore d’acteurs proposant aujourd’hui des maillots, shorts et autres équipements éco-responsables. Il y a des marques importantes comme Patagonia. Il y en a d’autres, françaises et responsables qui fleurissent. C’est le cas de Circle, Bomolet, Francus ou plus récemment de NOLT.

Pour le premier et le dernier d’entre eux, la circularité est au coeur du processus. Circle propose des vêtements en pulpe de bois quand NOLT recycle le plastique des océans, tout en étant circulaire. Le polyester recyclé est aussi au coeur du processus de Bomolet, qui fabrique ses produits en France. Du côté de Francus, on est spécialisé sur des vêtements pour hommes seulement, fabriqué 100% en Rhône-Alpes !

Pour aller jusqu’au bout de la démarche, n’hésitons pas à prendre soin de notre matériel pour éviter d’en consommer de nouveaux (et donc d’en produire de nouveaux !) Enfin, pensons au troc ou au seconde main pour nous équiper !

3 – Pratiquez le plogging (ou l’éco’jog)

Selon le WWF, ce sont près de 4,5 millions de tonnes de déchets qui sont produits par an en France, qui rejette par ailleurs dans la Méditerranée, chaque année, en moyenne, 11 200 tonnes de plastique. Autant joindre l’utile à l’agréable, donc. La pratique du running peut ainsi se substituer à la pratique du plogging.

Des déchets sur votre parcours ? Munissez-vous de gants, ramassez-les et rangez-les dans votre sac. Une fois arrivé à bon port, vous pourrez vous en délester auprès de poubelles publiques. Vous pouvez aussi, en cas de zones denses en déchets, les signaler sur TrashSpotter. De nombreux événements spécifiques organisent des sorties « plogging » ou « éco’jog ». On y trouve même des stars de l’athlétisme, parfois…

4 – Participez à des courses en ayant le moins d’impact

Adeptes des 10km, semi-marathon et marathon ? Adoptez un comportement éco-responsable lorsque vous challengez votre forme et votre chrono. De plus en plus d’événements de course à pied développent une stratégie éco-responsable pour leur organisation. C’est le cas de La Grande Course du Grand Paris Express, de la Run For Planet, de l’EcoTrail de Paris ou encore des courses organisées à Tours par Running Loire Valley.

Un comportement éco-responsable, c’est aussi se rendre sur des événements et être le moins impactant possible : évitons voiture individuelle et avion, préférons transports en commun (train, métro, tram) et mobilité douce. Évitons aussi les bouteilles d’eau à usage unique, préférons la gourde. Préférons enfin une alimentation durable et trions nos déchets !

5 – Convertissez vos kilomètres en arbres plantés

Saviez-vous que tous vos kilomètres avalés par vos pieds pouvaient se convertir en arbres plantés, en partenariat avec de sérieuses ONGs ? Maintenant, vous le savez. Active Giving vous permet de convertir vos efforts en reforestation : 5 kilomètres parcourus est un égal à un arbre planté.

L’application mobile, partenaire d’Ecolosport, oeuvre pour la reforestation avec des ONGs comme Trees For The Future, We Forest ou encore Eden Reforestation Projects. En novembre 2021, l’appli, qui propose aussi des challenges sportifs à ses utilisateurs, a passé la barre du million d’arbres plantés. On s’y met ?

Instagram

Inscrivez-vous à la newsletter Ecolosport